Vers de nouveaux usages ?

Préambule : article paru dans la collection numérique de l’Amue N°16 – Usages numériques dans l’ESR, août 2021

Nouveaux usages

Nous avions déjà exprimé notre point de vue sur l‘importance de bien connaitre et comprendre les usages et pratiques professionnelles des acteurs (étudiants ou personnels) des universités et établissements lors de précédents articles : l’un des arguments est que dans une logique de conception centrée sur l’utilisateur, la solution a plus de chance de couvrir le besoin fonctionnel.

Ainsi, se pose un nouveau défi, comment provoquer la résolution des nouveaux usages numériques, non couverts à ce jour par toutes les solutions proposées dans le contexte du numérique universitaire ? Une des possibilités serait de développer un processus d’innovation qui s’appuierait sur un réseau d’entreprises extérieures à notre système universitaire – cette démarche existe dans les usages numériques de tous les jours – et de les challenger aux travers de cas relevant de problèmes non résolus à ce jour, des « irritants », compris ici comme ce qui peut nuire à l’usage et au bon fonctionnement selon la méthode agile.

Pour faire cela, aller vers les start-ups et les entreprises innovantes dans le numérique, nous devions davantage expliquer la vie de tous les jours des acteurs des universités : 1/sans DSI nationale, le MESRI est le seul qui compte sur ses opérateurs pour développer son numérique,  une véritable spécificité dans la fonction publique d’Etat 2/ nos usages, hors la classe ou non recherche, sont inconnus des entreprises pouvant nous aider.

Provoquer des nouvelles interactions : la journée Open Innovation avec M3M

Les premières Rencontres Open innovation autour du numérique universitaire sont nées de la convention entre l’Agence de Mutualisation des Universités et Etablissements (Amue) et Montpellier méditerranée métropole (M3M). Elles ont été organisées, les 5 et 6 juillet 2021, dans le deuxième meilleur incubateur mondial en 2018 et dans le TOP 5 en 2019 du classement UBI Global, le BIC (Business & Innovation Centre) de Montpellier. Ces rencontres, un dispositif innovant de l’Amue, ont permis, le temps d’une journée, de mettre en relation des acteurs de l’Enseignement supérieur et de la recherche français (principalement de la Région Occitanie cette année) avec l’écosystème numérique montpelliérain (start-up incubées ou entreprises innovantes adhérentes au cluster d’entreprises innovantes,  partenaire de l’événement, Digital 113).

Basée sur un concept d’Open Innovation, c’est-à-dire d’ouvrir son processus d’innovation en dehors de son organisation, cette journée implique de se poser la question de « avec qui » et « comment   partager », travail qui sera réalisé en amont afin de faciliter les échanges entre universités/établissements et les entreprises. 

Le temps d’une journée, les adhérents arrivant avec un projet numérique et un budget, ont rencontré des entreprises spécialistes d’un domaine (IA, Chatbot, IOT, nouveaux usages…) mais non présents dans le contexte de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (la vie des campus, la dévolution du patrimoine…). La finalité ? provoquer la rencontre avec les entreprises recrutées par les chargés d’affaire du BIC ou de Digital113 et favoriser la production de POC en lien avec les dispositifs de financement de la Délégation Interministérielle du Numérique (Dinum), représentée lors de cette journée par Mme Sabine Guillaume, que nous remercions.

Le rôle de l’Amue a été alors 1/la mise en relation (cette journée), 2/ la mutualisation d’expériences suite à cette mise en relation et enfin, 3/ l’orientation vers un financement « Plan de relance numérique » de la Dinum ou des propositions aux instances décisionnelles de l’Amue (CASP, CA, Copils…. )

Des problématiques des établissements et universités à la recherche de POC

L’ensemble des 19 irritants produits par les universités et établissements, que nous remercions chaleureusement pour leur disponibilité et créativité, est disponible en consultation :

Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite réalisée.



Citer ce billet
Bertrand Mocquet (2021, 6 septembre). Vers de nouveaux usages ? Une vision de la transformation numérique. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rj4o

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.