Same players shoots again

Où l’on fait le parallèle entre un modèle de sociologie des usages et « Les usages du numérique universitaire » de la collection numérique

Préambule : Article paru dans la collection numérique de l’Amue N°22 – Des usages numériques multiples et variés dans le contexte de l’ESRaoût 2022. Auteurs : Bertrand Mocquet et David Rongeat, Pôle Stratégie et Transformation numérique, Amue

Heureux de confier l’édito à Serge Proulx, chercheur québécois qui en 2005, déjà, propose un modèle sous l’appellation de « construction sociale des usages »[1] laissant penser qu’il n’y a pas de stabilité dans la sociologie des usages des technologies numériques mais que des évolutions.

Il souligne aussi que « cinq registres distincts fournissent des catégories analytiques susceptibles de construire l’interprétation des pratiques d’usage que l’on observe »

  1. L’interaction dialogique entre l’utilisateur et le dispositif technique ;
  2. La coordination entre l’usager et le concepteur du dispositif ;
  3. La situation de l’usage dans un contexte de pratiques (c’est à ce niveau que l’on pourrait parler de l’expérience de l’usager) ;
  4. L’inscription de dimensions politique et morale dans le design de l’objet technique et dans la configuration de l’usager ;
  5. L’ancrage social et historique des usages dans un ensemble de macrostructures (formations discursives, matrices culturelles, systèmes de rapports sociaux) qui en constituent les formes.

Il n’y a plus de déterminisme technologique, mais bien une relation de réciprocité entre les technologies numériques et les humains qui les utilisent, l’un nourrissant l’autre et vice-versa…

Transféré dans le contexte du numérique universitaire, nous reconnaissons bien les éléments de construction des solutions technologiques mises en œuvre çà et là dans l’ESR français, et plus particulièrement au sein de l’Amue.

Pour le point 1, on identifie bien les modalités d’ateliers agiles pour les projets comme PC-SCOL ou CAPLAB ou les club’U ou lab’U mis en place chaque année pour les autres solutions proposées aux universités et établissements.

Les points 2 et 3 sont aussi abordés dans le cadre des copils des projets, avec ici une logique de priorisation qui apparait selon des critères indispensables au métier, tout en tenant compte des contraintes budgétaires inhérentes aux politiques publics actuelles. 

Les dimensions politique et morale sont inscrites aussi dans la construction de nos solutions, puisque que la conformité à la règlementation, au RGPD et la PSSI sont des fonctions contraintes. A cela s’ajoute l’ouverture du code, des données, pour lequel l’Amue entame une transformation douce, solution par solution. 

Enfin le point 5, cet ancrage dans notre écosystème, apparait sous la forme de veille abordée de façon régulière depuis 4 ans au sein d’un numéro, notre marronnier de fin d’été. Trois numéros sont ainsi disponibles en complément de celui-ci et proposent des cas d’usages observés et partagés par des collègues montrant toute l’ingéniosité et la créativité au sein d’un établissement. Notre vœu et action sur ce point est bien de vous partager ce panorama d’usages et de pratiques professionnelles dans un contexte universitaire, où le numérique est un levier autant qu’un moyen pour de nombreux domaines.

N°04 – Des usages numériques multiples et variés dans le contexte de l’Enseignement supérieur et de la recherche, juillet 2019N°10 – Des usages numériques multiples et variés dans le contexte de l’Enseignement supérieur et de la recherche  saison 2, juillet 2020
N°16 – Usages numériques dans l’ESR, août 2021N°22 – Des usages numériques multiples et variés dans le contexte de l’ESR, août 2022
Les numéros sur les usages du numérique universitaire

[1] Proulx, S. (2005). Penser les usages des TIC aujourd’hui: enjeux, modèles, tendances. Enjeux et usages des TIC: aspects sociaux et culturels1, 7-20. Disponible https://sergeproulx.uqam.ca/wp-content/uploads/2010/12/2005-proulx-penser-les-usa-43.pdf



Citer ce billet
Bertrand Mocquet (2022, 8 novembre). Same players shoots again. Une vision de la transformation numérique. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rj4v

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.