Les exigences pour un choix d’architecture dans le cadre d’une migration dans les nuages : On découvre la communication de trois chercheurs au congrès annuel Inforsid

Préambule : Article paru dans la collection numérique de l’Amue N°23 – Les “Infras” de l’Enseignement Supérieur et Recherche, octobre 2022. Depuis 1982, le congrès annuel INFORSID (INFormatique des ORganisations et Systèmes d’Information et de Décision) constitue le lieu d’échange privilégié entre chercheurs et praticiens pour identifier et explorer les problématiques, les opportunités et les solutions que les SI apportent ou absorbent. Le dernier congrès était organisé à Dijon du 31 mai au 3 juin 2022. Son appel à communication portait sur les transformations, et notamment l’imprévisibilité de ces mêmes transformations (notamment les effets indirects pervers) « qui requiert plus que jamais une vision systémique dans l’ingénierie et la gouvernance des systèmes d’information ». Nous présentons ici une récension d’une des communications.

L’article, de 12 pages, co-écrit par Antoine Aubé, Université Côte d’Azur, Thomas Polacsek, Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiale (ONERA), et Clément Duffeau, Université Côte d’Azur, propose d’identifier dix exigences de haut niveau pour la sélection d’un environnement infonuagique lors d’une migration et leurs conséquences sur la conception de systèmes, ainsi qu’une classification de ces exigences.

L’introduction de l’article (p 1-2) rappelle quelques éléments de définitions du Cloud, et du contexte de déploiement dans les organisations, pour enchainer sur une question principale : Quelles sont les principales exigences de la sélection d’un environnement dans le cadre de la migration vers un nuage ? (p.2). Pour répondre à cette question, le choix est porté sur un terrain composé d’un panel de spécialiste de l’informatique en nuage interrogés à partir d’une série d’entretiens semi-dirigés « un responsable projets, trois architectes de systèmes infonuagiques, deux spécialistes de l’exploitation opérationnelle et un expert de la migration, qui a plus d’une cinquantaine de migrations à son actif » p.4 selon une grille commune de questions, p.3 :

Comment avez-vous analysé les composants à migrer ? Quelles étaient les informations importantes à en tirer ?
Quelle a été la démarche d’analyse pour trouver les besoins spécifiques à l’informatique à nuage ? Autrement dit, pour identifier les exigences concernant la sécurité, la qualité de service, etc.
 Sous quelle forme avez-vous pu consulter les exigences auxquelles répond le système ?
Avez-vous des preuves que le système existant répondait effectivement aux exigences ?
La façon dont l’utilisateur se sert du système était-elle un élément important à capturer à cette étape ? Si oui, comment cela a-t-il été fait ?
Avez-vous des exigences sur la qualité de service ? Si oui, quels aspects de la qualité de service ?
Quand on parle budget opérationnel, est-ce que le coût de la main-d’œuvre est pris en compte ? Et si oui, comment est-il calculé ?

Les résultats : exigences motivant les choix d’architecture

Dans le cadre de cet article, les auteurs ont donc décidé de présenter « ces dix exigences en les classant en ordre décroissant suivant le nombre d’interlocuteurs qui les ont évoquées » p.5

  1. Minimiser la maintenance opérationnelle
  2. Minimiser les coûts de l’environnement
  3. Maximiser la fiabilité du système
  4. Maximiser les performances
  5. Minimiser le besoin de nouvelles expertises
  6. Minimiser les coûts de migration
  7. Minimiser la durée de migration
  8. Garantir la souveraineté numérique
  9. Maximiser la sécurité
  10. Maximiser l’agnosticisme à un fournisseur infonuagique

Propositions de classification des exigences

Finalement, le choix de classification des chercheurs s’est porté sur la dichotomie : développement logiciel et exploitation du système (DevOps) pour lequel ils décident de prendre en compte un troisième élément : le fournisseur infonuagique.

Par conséquent, ils proposent la classification suivante :

  • « Les exigences liées au développement logiciel. Les choix de services découlant de ces exigences vont interférer avec le développement (dans le cadre de la migration, il s’agit d’adaptations) des logiciels. Les exigences liées au développement logiciel sont : maximiser l’agnosticisme à un fournisseur infonuagique, minimiser le besoin de nouvelles expertises, minimiser les coûts et la durée de migration. 
  • Les exigences liées à l’exploitation du système. Les efforts investis dans l’exploitation du système dépendent des choix de services découlant de ces exigences. Les exigences liées à l’exploitation du système sont : maximiser la fiabilité du système, minimiser le besoin de nouvelles expertises, minimiser la maintenance opérationnelle.
  • Les exigences liées au fournisseur infonuagique. Ces exigences sont satisfaites uniquement par des propriétés du fournisseur. Les exigences liées au fournisseur infonuagique sont : garantir la souveraineté numérique, maximiser les performances, minimiser les coûts de l’environnement, maximiser la sécurité. » p. 10

Citation de l’article : Aubé, A., Polacsek, T., & Duffeau, C. (2022). Les exigences pour un choix d’architecture dans le cadre d’une migration dans les nuages (p. 12). Communication présentée au Inforsid, Dijon.



Citer ce billet
Bertrand Mocquet (2022, 3 novembre).  Les exigences pour un choix d’architecture dans le cadre d’une migration dans les nuages : On découvre la communication de trois chercheurs au congrès annuel Inforsid. Une vision de la transformation numérique. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rj4u

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.